méthode   C.A.R.R.E

développer par Jacques PAQUIER à Annecy

" Cohérence cardiaque - Attention - Respiration - Rythme - Equilibre"

COMMENT DEVELOPPER SA CONCENTRATION ?

 

but: Apprendre à se centrer, pour se concentrer.


 

Le constat


combien de fois ai-je vu un enseignant ou le parent, dire à l'enfant:

"concentres-toi, calme-toi" ? 
La concentration et le calme (qui sont tributaires l'un de l'autre) ne sont pas innées, et comme tout apprentissage, ils s'acquièrent. Mieux, si vous dites à l'enfant ou l'adulte, de mettre en application quelque chose qu'ils n'ont pas appris, et ne savent donc pas comment mettre en application, cela augmente leur niveau de stress.
Que se passe-t'il chez un adulte qui n'a pas appris à faire quelque chose qu'on lui demande d'exécuter ?

Ce stress est multiplié chez l'enfant qui veut aussi faire plaisir à l'adulte.
L'état physiologique de la personne qui ne sait pas comment mettre en application est complètement différent de l'état physiologique nécessaire à un apprentissage, et l'impact sera que l'apprentissage prendra beaucoup plus te temps. 
Comme tout nouvel apprentissage scolaire, sportif ou autre, "se calmer et se concentrer" s'apprend.


Les enfants DYS, TDA(H) et la concentration
 

L'équilibre vertical: Placé sur une planche de stabilométrie, on peut constater que tous les enfants ayant des difficultés d'apprentissage ont une surface d'équilibre vertical mesurée supérieure aux enfants de mêmes âges n'ayant pas ces difficultés. 

 

Placés sur une simple planche bascule ou un rouleau, cette constatation est identique soit dans le sens droite/gauche, sens avant/arrière, soit les 2. 
Quand la surface de l'équilibre vertical mesurée diminue, les difficultés de concentration et d'apprentissage diminuent aussi.
Un enfant ayant des difficultés à se centrer, aura des difficultés à se concentrer.

Cet équilibre instable est due à: 
•    Des Réflexes Primitifs persistants
•    Stress et anxiété trop souvent présents
•    Tensions, voir rigidité musculaire.
•    Activation du Réflexe de Protection des Tendons, programmé dans le tronc cérébral pour anticiper les réactions au stress, afin d'éviter les blessures.


Tout équilibre vertical déficient diminue les performances de l'apprentissage.
Concentration et apprentissage
Comme tout apprentissage quel qu'il soit, un apprentissage de concentration commence par une prise de conscience. 
Si l'enfant a un équilibre instable, la seule prise de conscience est difficile voire impossible, et lui demande énormément d'efforts.
En rendant son équilibre plus stable, la seule prise de conscience devient facile.
Par transfert, l'enfant ayant appris à automatiser la concentration, pourra ensuite consacrer ses ressources au nouvel apprentissage.


Une définition de la concentration ?
•    La concentration correspond à un état mental, émotionnel et physique neutre et artificiel, quelque soit le monde environnant en perpétuel changement.


Les techniques utilisées pour l'apprentissage de la concentration


1.    Cohérence cardiaque : élément central de l'apprentissage 
•    En plus de l'adaptabilité au stress et du renforcement du Système Nerveux Autonome face à ce stress dans un environnement en perpétuel changement, la cohérence cardiaque est un état artificiel induit par la respiration qui amène à un état physiologique d'équilibre neutre, de relâchement musculaire et niveau de vigilance élevée.
•    La cohérence cardiaque amène par biofeedback, à cet état d'équilibre physiologique mental, émotionnel et physique neutre nécessaire à la concentration.
•    Un programme de cohérence cardiaque, permet de visualiser, de prendre conscience et de ressentir cet état physiologique artificiel.
Visualiser, prendre conscience et ressentir étant les 3 composantes pour tout apprentissage.


2.    Respirations profondes
Grace à un stimulateur, l'enfant apprendra à faire travailler ses muscles respirateurs et acquérir une respiration compétente ayant pour effets :
•    Augmentation de l'état physiologique de cohérence cardiaque
•    Augmentation du relâchement musculaire (déstresse les muscles). 
•    Augmentation des échanges gazeux poumons/ sang.
•    Meilleure oxygénation des organes du corps et du cerveau.


3.    Équilibre, mouvement et jeux 
•      L'équilibre et le mouvement étant de plus en plus poussés et difficiles, la stabilité verticale augmente.
•      Jeux: but de décentrer l'attention de l'enfant vers un autre objectif très motivant.
"Quand l'enfant a son cerveau cognitif occupé à jouer, il n'est pas occupé à ne pas tomber."

 

4.    Rythme
•      Si le mouvement est la clé de l'apprentissage, le rythme est essentiel pour que le corps puisse jouer la partition.

•       Le rythme est aussi la manifestation d'un temps organisé, mesuré, d'un temps ou les choses se produisent à des instants donnés (la structure).L'apprentissage du rythme par le corps nous invite à reprendre contact avec nos potentialités.

Ces 4 techniques utilisées simultanément permettent d'optimiser la résistance au stress et la concentration.
Les effets  
•    Meilleure concentration et apprentissage facilité
•    Confiance en soi et estime de soi
•    Prise de conscience de son corps et ses sensations
•    Ouverture aux autres
•    Hormones produites
    DHEA : hormone antistress, amenant à l'état de calme
    Dopamine : substance chimique du cerveau utile pour tout apprentissage 


A la maison:

La réussite de la méthode dépend de l'implication des parents.

Il est indispensable, surtout au début, de pratiquer bien régulièrement tous les jours (5 à 10mn seulement) pour permettre une évolution positive du comportement de l'enfant.

pour tous renseignements, contacter:

    - Jacques PAQUIER

        mail: paquier.jacques@orange.fr

 


 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now